PIGMENTS and The Clarinet Choir



 

Nina Kibuanda - slam
Guillaume Hazebrouck - piano, claviers
Olivier Carole - basse, chant

Julien Stella - clarinettes, beatbox
Olivier Thémines - clarinettes
Nicolas Audouin - clarinettes 

  PIGMENTS and The Clarinet Choir c’est un concert slamé intense, un moment de fusion poétique et musicale.

Avec à sa tête le pianiste-compositeur Guillaume Hazebrouck, PIGMENTS and The Clarinet Choir réunit une orchestration atypique autour de la présence charismatique du slameur Nina Kibuanda. Associant une rythmique claviers, basse, beatbox, à une section de clarinettes, le sextet afropéen compose un mix Jazz/Slam créatif et percutant dédié à la poésie graffiti de Léon-Gontran Damas.




Léon-Gontran Damas


Précurseur avec Aimé Césaire et Léopold Sédar Senghor du mouvement de la négritude, le poète guyanais Léon-Gontran Damas crée le scandale en 1937 avec la publication de son recueil Pigments. Considérant la question des discriminations à l’échelle planétaire (« race », religion, langue, nationalité et préférence sexuelle), il signe déjà la post-négritude tant il considère qu’il faut aller au-delà des dualités (blanc/noir, riche/pauvre, homme/femme). Selon l’écrivain Daniel Maximin « il est un des plus méconnus, un des plus grands poètes du monde caribéen. Il est le poète de la sincérité absolue, de la mise à nu. Le seul qui ait osé parler d’amour au milieu de la décolonisation… ».


CHOC

A l’origine du projet, il y a  le choc d’entendre le slameur Nina Kibuanda déclamer « Le Hoquet », l’un des plus célèbres poèmes de Léon-Gontran Damas. Il y a également le souvenir de Christiane Taubira récitant à l’Assemblée nationale, lors des débats sur le mariage pour tous, « Nous les gueux », autre poème phare de l’auteur guyanais.

Deux prises de parole reçues par le pianiste Guillaume Hazebrouck comme des moments puissants d’oralité et d’émotion. Il met alors en musique l’intervention de Christiane Taubira et propose aussitôt à Nina Kibuanda la co-création du projet.   

 


ALCHIMIE

Entre le slameur franco-congolais et le pianiste c’est une véritable alchimie qui s’opère. En s’associant au bassiste martiniquais Olivier Carole et au trio de clarinettes composé d’Olivier Thémines, Nicolas Audouin et Julien Stella, également beatboxer, ils portent avec audace et amour toute l’incandescence et la sincérité de l’un des grands poètes du XXème siècle.



PIGMENTS, en formule trio, s’est produit au Festival Aux Heures d’Eté à Nantes, au Festival Jazz au Coeur à Paris, au Tambour à Rennes, au Petit Faucheux à Tours..

 


 Télécharger le dossier

Extraits

contre_notre_amour_v3.wav CONTRE NOTRE AMOUR  (41.19 Mo)

nevralgie_mix_v3.wav NEVRALGIE  (26.47 Mo)

depuis_que_te_voici_mix_v_3.wav DEPUIS QUE TE VOICI  (29.59 Mo)